Les caractéristiques d’un bon bois de chauffage

Attention!
Utiliser du bois de chauffage de qualité approximative engendrerait un encrassement de votre système de chauffage et un rendement inférieur aux capacités initiales ! Sans compter la pollution liée au rejet de micro particules non ou mal brûlées.

bois

Pour définir un bois de chauffage, il y a différents critères et en particulier les trois plus importants que sont :
- L’essence du bois
- Le taux d’humidité
- Le volume livré
Pour choisir votre bois, il faut que ces trois points soient clairs sinon vous ne saurez pas ce que vous achetez.

1) L’essence du bois
Il y a trois groupes d'essence. A volume égal, les essences d’un même groupe fournissent la même quantité de chaleur :
- Les bois durs à forte densité ; les meilleurs pour le feu : Hêtre, Frêne, Chêne, Charme, Orme, Erable et Acacia.
- Les bois moyens : Châtaignier, Merisier, les arbres fruitiers.
- Les autres feuillus dont les plus connus sont le peuplier, le bouleau ou le platane. Mais aussi les résineux.
A poids égal, toutes ces essences fournissent un volume de chaleur similaire mais compte tenu de leur densité différente, il faudra par exemple beaucoup plus de bûches de peuplier que de hêtre pour le même pourvoir calorifique.


ESSENCE    DENSITE DU BOIS SEC*    POUVOIR CALORIFIQUE
                      Kg par mètre cube    
Bouleau                   650                                     93
Châtaignier              620                                     89
Chêne                      690                                     96
Epicéa                     470                                      68
Frêne                       690                                     97
Hêtre                        710                                   100 **
Peuplier                    510                                     60
Sapin                       450                                      64
        
* Bois sec = taux d'humidité inférieur à 20%
** Base 100 pour le hêtre    
    
De plus certaines essences présentent des particularités plus ou moins intéressantes pour le feu.
Ainsi, certains fruitiers ou le chêne ont beaucoup de tanin qui doit être éliminé lors du séchage (plusieurs mois à la pluie) sinon lors de la combustion, il y a plus de particules non consumés qui encrassent le foyer, les conduits et polluent  l’atmosphère.
Un autre exemple est l’acacia qui, lui, fait des escarbilles - il pète » en somme – et outre le désagrément du bruit, dans le cas de foyers ouverts, le risque majeur est la projection de bois incandescent dans la pièce ; ce qui peut mettre le feu.

2) Le taux d’humidité du bois
Pour savoir si un bois est sec, on a coutume de se renseigner sur le nombre de mois de séchage et on part du principe qu’un bois qui a 2 ans de séchage est sec.
C’est un point de départ mais il a de sérieuses limites :
-    En effet, en deux ans, le bois n’est pas nécessairement sec. En fonction des conditions de séchage, de la période dans l’année où il a été coupé, de sa forme (troncs, rondins, bûches de 1m, bûches à la taille finale, …), le résultat peut être très différent.
-    De plus, ce critère n’engage personne et est surtout invérifiable par le client.
En fait, ce qui est important, c’est le taux d’humidité et dans ce cas précis, on considère qu’en dessous de 20% d’humidité, un bois est sec et utilisable immédiatement dans le feu.
Comment s’assurer que le bois est à moins de 20% d’humidité ?
Rien de plus simple avec l’appareil adéquat : un humidimètre. Cet appareil permet de savoir instantanément le taux d’humidité.
Il existe d’autres moyens mais pas toujours aussi facile à mettre en œuvre. Parmi eux, la méthode dite du micro-ondes qui consiste à peser un bout de bûche, de le passer au micro-ondes pour le déshydraté totalement (taux d’humidité quasi à 0) et de le repeser après. La différence de poids avant-après séchage divisée par le poids après passage au micro-ondes donnera le taux d’humidité.
C’est donc simple, à la livraison du bois, venez avec votre micro-ondes sous le bras. Pour être plus sérieux, soit votre fournisseur a un humidimètre soit ayez le vôtre.
C’est un petit investissement qui sera vite amorti quand on sait qu’entre du bois à moins de 20% d’humidité et du bois à 35% (bois à stocker avant utilisation), il y a un écart de pouvoir calorifique d’au moins 25%.
Le pouvoir calorifique est le contenu énergétique d’un combustible exprimé en kilo Watt heure (kWh).

 

Evolution du pouvoir calorifique (PCI) du bois en fonction de son taux d’humidité (source ADEME)

Découvrez nos bûches de bois secs bénéficiant de moins de 20% d'humidité prouvé à la livaison avec un humidimètre

3) Le volume livré
C’est là encore un critère primordial à l’achat.
Que ce soit pour le fournisseur ou le client, il est difficile de vérifier le volume livré ; surtout quand le bois est livré en vrac. Dans ce cas, c’est vraiment une question de confiance.
Le seul moyen d’être sûr est de recevoir du bois livré sur palette.
En effet, les dimensions de la palette (largeur, longueur et hauteur) vous permettent de calculer le volume de bois exacte en mètres cubes. Avec cette valeur, vous en déduirez le nombre de stères sur la palette.
Quelles sont les équivalences entre mètres cubes et stères ?
Tout d’abord une remarque : officiellement, le stère n’est plus une unité légale mais ça reste l’unité la plus usitée pour le bois de chauffage.
Un stère, c’est un mètre cube apparent avec des bûches de 1 mètre. On parle de volume apparent car en réalité, il n’y a pas un mètre cube de bois mais un mètre cube de bûches de 1 mètre séparées par de l’espace. Cet espace est d’autant plus important que les bûches sont longues. C’est pourquoi, quand les bûches sont recoupées en longueurs plus courte que 1 mètre, elles tiennent moins de place (elles se rangent mieux être elles).
Afin que tout le monde parle le même langage, les professionnels de la filière bois de chauffage conviennent des correspondances suivantes :


Longueur des bûches en m    Volume apparent en m3    Equivalent en stère
                  1                                             1                                   1
                 0.5                                          0.8                                 1
                 0.4                                          0.74                               1
                 0.33                                        0.70                               1

Ainsi, par exemple, s’il y a un volume apparent de 1,20 mètres cubes de bûches de 50 cm sur une palette (1 m x 1,2 m et 1 m de haut), cela fait exactement 1,5 stères.
Il en va de même pour tout les conditionnements indiquant un volume en mètres cubes ou litres (1 décimètre cube).

 

Découvrez notre gamme de bois livrée sur palette

 

Le bois, une énergie renouvelable.

 

Une énergie renouvelable est une source d’énergie qui soit ne s'épuise jamais, soit peut se renouveler rapidement à l’échelle humaine. Les énergies renouvelables n'entraînent en aucune façon l'extinction de la ressource initiale et elles n’engendrent pas ou peu de déchets ou d’émissions polluantes.

Il y a cinq sources essentielles d’énergies dites renouvelables :

-          le vent : éolienne, houlomotrice

-          l’eau : barrage hydroélectrique, marée-motrice,

-          le soleil : thermique, photovoltaïque, thermodynamique,

-          la chaleur terrestre : géothermie,

-          et les végétaux : biocarburants, biodégradation.

Le bois, comme les autres énergies renouvelables ne participe pas au réchauffement climatique car il est neutre sur l’effet de serre.

En effet, les forêts en se développant consomment du dioxyde de carbone qu’elles stockent sous forment de bois. Lorsque le bois se décompose dans la nature ou dans votre appareil de chauffage, il libère ce CO2 qui sera à nouveau absorbé par les arbres et autres végétaux. C’est un équilibre permanent.

 Ce n’est pas le cas avec les énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz) qui, par leur combustion, libèrent du CO2 jusqu’alors stocké sous terre. Il s’agit là d’un ajout de dioxyde de carbone dans l’atmosphère qui contribue à l’effet de serre.

D’autre part, là où il ne faut que quelque décennie pour renouveler la forêt, il faut plusieurs centaines de millions d’années pour le charbon et le pétrole.

 

En utilisant du bois énergie de qualité, il n’y a peu ou pas de rejets dans l’atmosphère.

Le bois énergie de qualité, c'est :

-          Des bûches sèches : taux d’humidité inférieur à 20%. Pouvoir calorifique optimum.

-          Des granulés de bois propres et secs certifiés DIN Plus : faible taux d’humidité, faible taux de cendre, fort pouvoir calorifique.

-          Des bûches de bois compacté certifiées norme allemande DIN et autrichienne ÖRNM : faible taux d’humidité, faible taux de cendre, fort pouvoir calorifique.

 

 

 

Le bois est une belle énergie renouvelable.

 

En France, l’accroissement naturel des forêts de l’ordre de 100 millions de mètres cubes est plus important que la consommation de bois : environ 50 millions de mètres cubes. Il n’y a donc aucune déforestation du fait de l’utilisation du bois comme combustible.

Mieux encore, le bois de chauffage est essentiellement issu de chutes de bois provenant de trois grands types d’activité :

-          L’entretien des forêts : en effet, afin de maintenir les forêts propres et de permettre un développement homogène des arbres, il faut faire des coupes régulièrement. Ainsi les arbres restants ne sont pas gênés et peuvent se développer mieux et plus rapidement. Le bois issu de ces coupes part sous forme de bûches ou de plaquettes forestières par exemple.

-          La production de bois d’œuvre (charpentes, meubles,…). Pour cette activité, seules certaines parties de l’arbre peuvent être utilisées ; les autres comme la partie haute et plus fine de l’arbre sont utilisées dans la filière bois énergie ou papetière.

-          La production des poutres et planches en scierie dégage de grandes quantités de sciure qui sera réutilisée pour produire des granulés de bois ou des bûches de bois compacté.

La filière bois énergie est donc un moyen de mise en valeur de l’arbre dans son ensemble. Rien ne se perd …


AccueilAccueil

Quoi de neuf ?

  • CHANGEMENT D'ADRESSE ! La société Caloribois change de locaux. Vous trouverez notre nouveau dépôt dans la Zone Artisanale Chartreuse à Goncelin.
  • Notre dépôt de Goncelin vous accueille du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 18h.